Cabinet d’expert comptable : pas seulement un expert en conseil fiscal

gestion comptable

L’expert-comptable est un professionnel qui joue un rôle fondamental, non seulement dans le domaine du conseil fiscal, mais également dans le domaine judiciaire. Il exerce une profession très complexe, traitant de tout ce qui touche aux obligations fiscales et comptables. Mais voyons en détail qui est le comptable et ce qu’il fait.

Quels sont vos objectifs professionnels ?

L’objectif premier d’un expert comptable Ixelles est d’offrir des conseils spécialisés et actualisés aux particuliers et aux entreprises, afin qu’ils puissent gérer leurs activités fiscales.

Quelles sont vos fonctions ?

Le comptable exerce des activités très diversifiées, qui varient en degré de responsabilité, en complexité et en autonomie de décision. Son activité de consultant s’adresse à un public différent, avec des missions différentes selon les cas :

Conseil aux entreprises

L’expert comptable Ixelles accompagne l’entreprise dans toutes les phases de son évolution : naissance, activité, cessation. Dans la phase initiale, il aide l’entrepreneur à évaluer s’il est possible et opportun de donner suite à l’idée d’entreprise. Il s’occupe ensuite du statut, de la forme juridique et de toutes les démarches nécessaires à la création de l’entreprise.
En seconde phase, l’expert-comptable exerce dans le conseil relatif au secteur financier, au droit des sociétés, à l’audit et à la gestion administrative. Il traite de toutes les procédures d’introduction en bourse, de fusion, d’acquisition, ainsi que des opérations de comptabilité générale, d’établissement des états financiers, etc.
Enfin, il accompagne les entreprises en cas de cessation d’activité, les différents aspects juridiques et bureaucratiques.

Conseils aux particuliers

Dans ce cas, l’expert-comptable est chargé d’accompagner les particuliers pour l’achat et la vente de biens immobiliers et mobiliers, la résolution des litiges successoraux et patrimoniaux, l’établissement de la déclaration d’impôts, le conseil financier personnalisé.

Conseil aux organismes et institutions publics

Le comptable peut être amené à intervenir dans la gestion économique et fiscale des organismes publics avec des activités dans le domaine de la comptabilité financière, patrimoniale et économique, du contrôle de gestion, de l’audit et de la certification des états financiers.

Quelles sont les caractéristiques et les compétences qu’il doit avoir?

Les compétences que doit posséder le comptable sont très complexes et diversifiées.
Tout d’abord, il doit avoir des connaissances approfondies en matière fiscale, économico-juridique et administrative. Plus précisément, il doit maîtriser la réglementation fiscale et des pensions, les règles nationales et internationales de gestion des entreprises.
En outre, il doit également connaître les directives communautaires sur le budget et les réglementations fiscales, fiscales et juridiques de l’Union européenne.
En fin de compte, la caractéristique qui définit le plus le comptable est sans aucun doute l’intérêt pour une mise à jour constante, qui dans ce cas fait vraiment partie intégrante de la profession.
Enfin, la connaissance de la langue anglaise, une bonne utilisation des outils informatiques et des programmes de fiscalité et de comptabilité fiscale sont également nécessaires.

Quel est le parcours de formation ?

Pour obtenir le titre d’expert-comptable, il est nécessaire d’obtenir un master ou un diplôme de spécialisation en économie et commerce, qui doit obligatoirement être suivi de 3 ans d’apprentissage chez un comptable inscrit au registre, préparatoire à pouvoir prendre l’examen d’aptitude à la profession.
Pendant la période d’apprentissage, des activités de soutien sont prévues pour celles de l’expert-comptable, par conséquent, à ce stade, le praticien n’a pas le droit de signer ou de responsabilité directe pour les activités exercées.
Une fois l’examen d’État réussi, s’ensuit l’inscription au registre professionnel de l’Ordre des experts-comptables, sur un registre tenu par l’Ordre lui-même pour le lieu de résidence du professionnel.
Afin d’obtenir la confirmation de l’inscription à l’Ordre, le comptable doit se conformer à l’obligation de formation continue, réglementée par une série d’examens de balayage de trois ans.
Il arrive parfois, bien que rarement, qu’il choisisse de travailler dans une entreprise en tant que consultant interne. Dans ce cas, il doit renoncer à l’inscription au registre professionnel pour l’exercice de la profession.

Quelles sont les perspectives d’évolution professionnelle ?

La croissance et les perspectives de carrière d’un comptable établi dépendent fortement de son ingéniosité et de ses compétences de mise à jour, coïncidant généralement avec une augmentation du nombre de clients.
Si, en revanche, vous souhaitez considérer l’apprentissage comme un point de départ, les étapes de croissance suivantes sont les suivantes : réussite à l’examen d’État. Enfin, le point culminant de l’arrivée dans la carrière d’un comptable coïncide avec l’ouverture de son propre cabinet.

octobre 28, 2022

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *