Découvrir les différences entre une tronçonneuse thermique et électrique

tronçonneuse

Plusieurs outils permettent d’entretenir efficacement son espace vert. Parmi les incontournables, on peut citer la tronçonneuse. Disponible en électrique et thermique, cet appareil présente chacun leurs propres caractéristiques techniques qui répondent à chaque besoin. Pour bien choisir lequel d’entre eux convient à ses attentes, ci-après se trouvent quelques conseils à prendre en compte. Mais avant d’aller plus loin, voici ce qui différencie ces deux outils de la même famille.

Qu’est-ce qui distingue une tronçonneuse thermique et électrique ?

L’entretien d’un jardin ne doit pas être pris à la légère. Il s’agit d’une opération délicate qui requiert l’utilisation de quelques outils performants comme la tronçonneuse thermique ou électrique. Le modèle « thermique » possède une motorisation à essence délivrant une puissance allant de 1 200 W pour la gamme standard et jusqu’à 6 500 W pour la gamme professionnelle. Cet appareil est surtout recommandé pour l’abattage des arbres d’un diamètre de plus de 45 cm. Pour travailler en toute sécurité, il faut utiliser un guide chaîne équivalent au diamètre du tronc d’arbre.

Quant à la tronçonneuse électrique, celle-ci se démarque par son poids assez léger, environ 4 kg en moyenne. Cette particularité permet de réaliser facilement tous les petits travaux d’entretien quotidien. Comme son nom l’indique, cet outil fonctionne sur une batterie chargée électriquement ou bien branchée sur secteur. D’ailleurs, son design ergonomique offre une facilité d’utilisation et garantit un travail de qualité, le tout dans un confort irréprochable. En effet, la tronçonneuse électrique est très facile à manier et ne présente pas de nuisance sonore.

L’intérêt de choisir une tronçonneuse thermique

De manière générale, la tronçonneuse thermique reste la plus puissante dans cette catégorie d’outils de jardinage. Elle procure à cet effet un large panel d’avantages, mais aussi quelques petits inconvénients. Parmi ses atouts, on peut parler de son autonomie d’utilisation. Elle ne requiert pas un raccordement pour fonctionner, ce qui s’avère important pour travailler en forêt. La puissance de son moteur fait également partie de ses points forts. Cet atout contribue essentiellement à exécuter une opération d’abattage de manière rapide et efficace.

Malgré tout, la tronçonneuse thermique représente un danger pour l’environnement si elle manque d’entretien. Par ailleurs, ce modèle génère beaucoup de bruit lors de son utilisation. C’est pourquoi il reste impératif d’utiliser un casque pour réduire les bruits entendus. Enfin, le poids de cet appareil peut aussi engendrer de la fatigue. Il est largement supérieur qu’un modèle électrique.

Pourquoi doit-on opter pour une tronçonneuse électrique ?

Idéale pour les petites tâches au quotidien, la tronçonneuse électrique est généralement équipée d’une batterie garantissant son bon fonctionnement. Elle est ainsi légère, silencieuse et facile à manipuler. Son utilisation convient surtout pour tailler des arbustes et des petits arbres. Cet outil permet aussi d’élaguer à mi-hauteur. Son moteur électrique est capable de tronçonner des arbres dotés d’un diamètre entre 15 et 45 cm. Ce modèle de tronçonneuse permet de débiter facilement le bois et réaliser des bûches.

Comme la tronçonneuse thermique, la tronçonneuse électrique possède aussi ses limites. Celles-ci se voient notamment au niveau de sa puissance. Elle n’est pas recommandée pour l’abattage de grands arbres. Par ailleurs, si cette tronçonneuse est reliée à un raccordement, cela risque de provoquer des incidents lors de son usage. De plus, la batterie ne permet pas d’utiliser l’appareil sur une durée prolongée.

juin 28, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.