La Namibie, une destination qui offre des multiples découvertes culturelles

Au cours d’un périple au sud-ouest de l’Afrique, les globe-trotters n’oublieront sûrement pas de faire un détour en Namibie. Celle-ci est une destination chère au cœur des amateurs d’écotourismes. En effet, elle abrite une faune et flore remarquable. À cela s’ajoutent des paysages envoûtants composés, entre autres, de chutes impressionnantes pouvant atteindre une hauteur de 120 m. Mis à part la découverte de la nature sauvage que la Namibie renferme, une escapade dans ce pays constitue également une occasion idéale pour en savoir davantage sur la culture de cet État africain.

Pour ce faire, les vacanciers seront invités à partir à la rencontre d’ethnies originales comme les Himbas. Ces derniers vivent essentiellement dans le Kaokoland, une région qui se situe dans la partie nord-ouest de cette contrée. Leur dénomination veut dire « mendiants ». Il a été attribué par les Angolais durant leur exil. Les membres de cette tribu sont en général des pasteurs nomades. Ils doivent en partie leur renommée de la peau ocre de leurs femmes et leur mode de vie ancestral. La plupart des villages appartenant à ce clan sont localisés au nord d’Opuwo.

 

Quelques festivités namibiennes valant le détour

Mis à part les moments d’égarements offerts par la visite des parcs et les instants enrichissants apportés par la rencontre avec des ethnies authentiques, un voyage en Namibie permet également de découvrir des évènements remarquables. Ainsi, ceux qui sont de passage à Windhoek, la capitale, au cours du mois d’avril pourront assister au Wika. Il s’agit d’un carnaval qui a vu le jour au XIXe siècle. Il fut créé par des immigrants allemands.

En cette occasion, des chars somptueusement décorés défilent dans les rues de cette ville. Par ailleurs, les bourlingueurs qui font escale à 0kahandja, une localité appartenant à la région d’Otjozondjupa, durant le mois d’août, auront la chance de découvrir le « Herero Day » ou jour des héros. Celui-ci perpétue la mémoire de la guerre de la frontière sud-africaine. Cette dernière visait à recouvrer l’indépendance de la Namibie. De nombreux Ougandais ont pris part à cet affrontement. Lors de cette célébration, les touristes verront des processions de militaires vêtus de magnifiques uniformes et de femmes parées de belles robes traditionnelles.

Découvrir l’art de la table namibien

Un voyage culturel en Namibie est incomplet sans la découverte de la cuisine de ce pays. Cette dernière a comme ingrédients de base la viande, le lait et le maïs. En outre, cette contrée dispose d’une large variété de gibiers. Ainsi, au cours de leur séjour dans cette destination, les adeptes d’évasions gustatives et les amateurs de bonne chair se laisseront tenter par des barbecues qui se concoctent avec de l’oryx, du zèbre ou du gnou. Sinon, pendant leur escapade sur le territoire namibien, les gourmets pourront également se délecter de l’afpel-rosinen risotto.

Cette spécialité est une variante du risotto italien. De ce fait, elle est composée d’ingrédients afin de lui conférer un goût sucré salé. En effet, ce mets se prépare avec du riz basmati que l’on arrose de cidre, du beurre, de l’ail, de la cannelle, du curcuma, des raisins secs, des oignons hachés, des morceaux de pommes et de la cassonade. Le tout est agrémenté de persil et de coriandre.

août 28, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *