Comment reconnaitre les mauvais payeurs

Comment reconnaitre les mauvais payeurs

Quelques soit le type d’activité entrepris et le cadre de travail, le délai de rémunération est toujours le premier sujet à aborder. Comme on dit, toute peine mérite salaire, les conditions de paiement font parties des motivations de chaque travailleur. De plus, le développement d’une exploitation quelconque ne peut se faire tant que la productivité n’est pas mise à sa juste valeur. Qu’on soit une entreprise ou un prestataire, après une tâche accomplie, les clients doivent payer selon le contrat établi au préalable. Quelque fois, un défaut de paiement est observé de leur part et c’est à partir de là que commence les litiges divers, et on peut désigner ces gens, les mauvais payeurs.

Quand est-ce qu’on a un retard de paiement ?

Dans la majorité des cas, selon les conditions générales de vente, pour éviter le désaccord et la mauvaise surprise, la date de paiement doit être marqué sur le contrat ou sur la facture. Les clients sont considérés comme des mauvais payeurs dès qu’ils ne respectent pas le délai qui a été convenu. Il peut s’agir d’une absence ou d’une attente très longue de paiement. Les fournisseurs et les clients peuvent adopter plusieurs modes de paiement selon la nature de leur activité. On dit un paiement au comptant lorsque la rémunération est livré le même jour de la concrétisation. On a un paiement à réception, si l’argent est reçu une semaine après l’envoi de la facture. Quand le salaire est acquit trente jours après le travail, on parle d’un paiement avec délai par défaut, et avec un délai négocié si soixante jours.

Comment détecter les personnes non payeurs ?

On ne peut pas connaitre quelqu’un par sa parole, mais à travers son acte. Dans le secteur commercial, lors d’une vente d’un produit ou d’un service, un climat de confiance règne entre le producteur et le client tant que le donnant-donnant est respecté. Mais quand le paiement est à remettre pour un autre jour, alors là il faut se poser quand même des questions. Quelques critères permettent de soupçonner les mauvais payeurs. Pour les grandes tâches qui vont prendre plusieurs heures ou plusieurs jours dans sa réalisation, il est nécessaire de demander un acompte, et en cas de refus, on doit se méfier. Un contrat ou un bon de commande est également nécessaire et doit être signé par le fournisseur et l’acquéreur. Si ce dernier hésite ou n’accepte pas d’emmarger, cela prouve son non engagement. Il est encore pire s’il rajoute des histoires avec ses difficultés financières lors de la négociation des prix. Cela peut indiquer à l’avance la faillite de sa société ou bien juste pour avoir plus de marges de bénéfices. On doit également être prudent si le client fait signé un contrat ou une facture sous un autre nom.

Qu’est-ce qui peut causer le défaut de paiement ?

On dit que l’erreur est humaine, et on ne peut pas nier que cela pourrait arriver un jour à tout le monde. Pour une entreprise, les conséquences de ces erreurs pourront affecter d’énorme dégâts au fil du temps surtout s’il atteint le cadre financier et cela peut être due aux mauvais payeurs. Le défaut de paiement peut provenir d’un oubli, de la difficulté financière ou juste de la mauvaise foi de la part du client. Ce dernier peut ne pas payer aussi si les marchandises ou les travaux effectués ne correspondent pas aux modèles commandés. Souvent l’acquéreur n’est pas motivé à payer car la formalité pour la procédure des factures impayées parait si compliquée.

mai 12, 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.